Animation pastorale des lieux

la suite d’une consultation de l’ensemble des frères de la Congrégation et du Conseil d’administration de l’association, les prieurs de la Congrégation ont proposés trois axes de réflexion pour l’utilisation future des lieux.

Le conseil d’administration a décidé de soutenir les trois projets présentés:

Jardin monastique :
la visite d’un jardin attire, offre une ouverture autre que culturelle et  une mise en valeur des espaces situés à côté du Logis. La réalisation avec le lycée agricole permettrait un contact avec la jeunesse de l’ensemble  du département, le jardin peut être aussi une manière d’avoir une action sociale  en travaillant  avec des personnes handicapées.

Accueil des pèlerins de Saint Jacques et des SDF :
Pour la Congrégation l’accueil des personnes en » fragilité  » est incontournable.
L’abbaye voit passer des pèlerins de St Jacques en grand nombre, même si elle n’est pas une étape, il faut profiter de cet atout local, qui a des répercussions au niveau européen.

Le bureau soutient le projet de la Congrégation de réaliser :
-un accueil pour les pèlerins

Le bureau a mis  en place un accueil transitoire « chez les Amis », pouvant éventuellement s’étendre à des retraitants, qui prendra fin dès que les locaux seront aménagés. (voir l’onglet hébergement des pèlerins)
-un accueil des SDF   dans des locaux différents.

salon de thé artistique et librairie monastique dans l’ensemble du rez de chaussée du Logis de l’Abbé:
Ce salon pourrait se développer dans la salle du milieu avec un coin tisanerie, prolongé en terrasse vers le parc ; la librairie pourrait être installé dans la salle avec la cave, sur le pignon sud. Ces deux lieux pourraient communiquer et être gérés par l’association.
Dans la troisième salle du rez de chaussée, côté nord des vidéos pourraient être projetées . L’association pourrait proposer des thèmes et réaliser ces vidéos. Cette salle servirait aussi pour les différents groupes de prière.

Dans la première salle, côté sud une librairie,
lieu de découverte des ouvrages religieux et de l’artisanat monastique.

Le but est d’en faire un lieu accueillant, ouvert à tous ceux qui viendront dans le parc, où on puisse se retrouver, se rencontrer, partager, découvrir.

La partie salon de thé servirait de salle d’exposition pour les artistes locaux ( décoration renouvelé tous les mois) mais aussi de lieu pour développer les  « cafés » (philo, théo, parents etc…).